Le cité des surhumains

20,00

Lorsqu’un surhumain est extrait vers Heropolis, sa vie bascule en un instant. Mais le quotidien au sein de la cité fondée par William Jarvis ne ressemble en rien aux films de superhéros. Si ses habitants possèdent bien des pouvoirs, leurs sentiments, leurs aspirations et leurs bassesses n’en sont pas moins humains. La cité fait face à une crise : une partie des surhumains souhaite mettre fin au traité d’Alpharetta qui condamne la population au confinement. Au même moment, une menace extérieure, tapie dans l’ombre, grandit et met en cause lasécurité d’Héropolis.
Véritable roman choral, La cité des surhumains immerge le lecteur, aux travers des différentes voix qui s’expriment, dans une épopée sombre où chacun lutte pour son indépendance.

Catégorie :

Description

Lorsqu’un surhumain est extrait vers Heropolis, sa vie bascule en un instant. Mais le quotidien au sein de la cité fondée par William Jarvis ne ressemble en rien aux films de superhéros. Si ses habitants possèdent bien des pouvoirs, leurs sentiments, leurs aspirations et leurs bassesses n’en sont pas moins humains. La cité fait face à une crise : une partie des surhumains souhaite mettre fin au traité d’Alpharetta qui condamne la population au confinement. Au même moment, une menace extérieure, tapie dans l’ombre, grandit et met en cause lasécurité d’Héropolis.
Véritable roman choral, La cité des surhumains immerge le lecteur, aux travers des différentes voix qui s’expriment, dans une épopée sombre où chacun lutte pour son indépendance.

Biographie de l’auteur :
Né en 1976, fils d’artisans boulangers-pâtissiers, Jérémy Leroyer a grandi dans le Maine et Loire et les Deux-Sèvres. Il a aimé écrire pratiquement dès qu’il a su lire. D’abord des poésies, puis de l’imaginaire.
Jérémy Leroyer a appris à taper sur la machine à écrire mécanique que ses parents lui ont offerte pour ses 12 ans. Les premières pages de La cité des surhumains sortent d’ailleurs de cette machine.
Ses inspirations viennent à la fois de la littérature (Philip K. Dick et Isaac Asimov, entre autres), du cinéma et de la télévision (en particulier La Quatrième Dimension).
Ayant vécu plusieurs années aux États-Unis, il tire de nombreuses scènes d’éléments autobiographiques et intègre le paysage et la culture américains aux pages de son roman.
La cité des surhumains est son premier roman, après plusieurs nouvelles et novelas.

Informations complémentaires

Poids 350 kg
Dimensions 3 x 15 x 21 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.